[]

Accueil du site > Concerts > Dernier Concert > Concerts des 8 et 11 Mai 2019 : l’Europe Romantique

Concerts des 8 et 11 Mai 2019 : l’Europe Romantique

JPEG - 335 ko

Chers amis du Chœur d’Oratorio de Paris,

Nous avons le plai­sir de vous annon­cer nos pro­chains concerts :

l’Europe roman­ti­que

le mer­credi 8 mai à 17h00 et le samedi 11 mai à 20h00

au Temple de Pentemont, 106 rue de Grenelle, à Paris 7eme

Un pro­gramme très varié autour de grands com­po­si­teurs tels que Brahms, Schumann, Mendelssohn, Fauré ou encore Rossini, a capella ou avec accom­pa­gne­ment du piano. Des piè­ces de musi­que sacrée en alle­mand y côtoient des piè­ces pro­fa­nes en fran­çais ou en ita­lien.

C’est l’un des chefs de chœur fran­çais les plus en vue de sa géné­ra­tion, Frédéric Pineau, qui diri­gera ces concerts, avec Lucie Seillet au piano.

Vous pou­vez ache­ter des billets en cli­quant ici

Nous serons heu­reux de vous retrou­ver lors de ces concerts qui mar­que­ront un tour­nant dans l’his­toire du Chœur d’Oratorio de Paris.

Le bureau du Chœur d’Oratorio de Paris

  • Frédéric Pineau écrit :

" Le XIX° siè­cle mar­que le début d’une nou­velle ère, dési­gnée sous le terme de Romantisme. Ce mou­ve­ment se mani­feste par­tout en Europe et dans tous les domai­nes artis­ti­ques (poé­sie, pein­ture, musi­que, archi­tec­ture…). Le terme même de Romantisme est né d’un cou­rant lit­té­raire alle­mand et évoque très vite les domai­nes du fan­tas­ti­que, des sen­ti­ments et de la sen­si­bi­lité.

L’ancrage du passé dans les men­ta­li­tés est très fort et des com­po­si­teurs tels que Schubert, Schumann ou Brahms ne peu­vent s’en déta­cher tota­le­ment. D’autres com­po­si­teurs comme Rossini ou Fauré nous emmè­nent vers des pay­sa­ges musi­caux tota­le­ment nou­veaux. Grâce à sa large palette, la musi­que roman­ti­que peut ren­dre tou­tes les nuan­ces d’expres­sions et de sen­ti­ments, et en par­ti­cu­lier grâce au piano qui n’a cessé de se déve­lop­per durant cette fas­tueuse période artis­ti­que. Un voyage musi­cal qui s’annonce donc comme sen­si­ble et expres­sif ! "